Sep 09 2011

fgoeury

Les Français n’oublieront jamais!

Posted at 3:22 pm under Uncategorized

En lisant ce titre, deux questions viennent immédiatement à l’esprit: Qu’est-ce que les Français n’oublieront jamais ? Qui craint que les Français soient frappés d’amnésie collective ?

En réponse à la première question, il suffit de dire que les Français n’oublieront jamais l’aide de leurs amis américains pendant deux guerres mondiales. L’Amérique a en effet consenti d’énormes sacrifices pour libérer la France et le reste de l’Europe du joug nazi. Pour s’en rendre compte, il suffit de visiter les nombreux cimetières militaires américains qui constellent l’hexagone. En Normandie par exemple, 10.000 GI’s reposent au seul cimetière d’Omaha Beach.

La réponse à la seconde question est moins évidente. Pour y répondre, il faut retourner huit ans en arrière. Le 10 février 2003, on pouvait lire à la une du New York Post : « They died for France but France has forgotten » (Ils sont morts pour la France mais la France a oublié). Cette allusion à la soi-disant ingratitude de la France est devenue un leitmotiv dans la bouche de nombreux politiciens, dans les médias et la presse américaine, en particulier la presse conservatrice. Un sentiment anti-français s’est répandu dans tout le pays. On ne mangeait plus de « French fries » mais des « freedom fries », ce qui peut faire sourire aujourd’hui, étant donné que ce sont les Belges et non pas les Français qui ont inventé les frites.

Pourquoi cette vague anti-française a-t-elle déferlé sur l’Amérique ? Tout simplement parce que le gouvernement français de l’époque a refusé de s’engager dans la guerre en Irak comme le souhaitait la Maison Blanche. C’est pour combattre ce sentiment anti-français qu’a été créée en 2003 l’association franco-new yorkaise « The French will never forget ».

Fondée par quatre Français expatriés depuis de longues années aux Etats-Unis, cette association s’est distinguée à plusieurs reprises. Ainsi le 4 juillet 2003, 60.522 roses rouges ont été déposées sur les tombes des soldats américains qui reposent dans les 11 cimetières militaires en France. Quatre ans plus tard, en 2007, l’association a rassemblé 2.500 personnes à Omaha Beach pour former une chaîne humaine épelant sur le sable « France will never forget – Thank you America ». Une de nos anciennes étudiantes qui était en France dans le cadre des échanges d’assistants de langue nous a dit avoir participé à cette chaîne humaine. Elle nous a confié qu’elle n’oublierait jamais cette expérience.

A l’approche du dixième anniversaire des attentats du 11 septembre, l’association franco-new yorkaise a vu grand, comme à son habitude. En hommage aux victimes et aux héros du 11 septembre, une cérémonie du souvenir, qui sera synchronisée sur la cérémonie prévue à New York, débutera à Paris à partir de 14h 46, soit 8h 46, heure du premier impact dans la tour Nord du World Trade Center. Avec la Tour Eiffel pour toile de fond, une reproduction des tours jumelles sera érigée sur la place du Trocadéro, devant le Palais de Chaillot à Paris. La première tour sera couverte des noms des 3000 victimes. La seconde tour sera tapissée de milliers de messages de sympathie envoyés sur Facebook par des Français résidant en France et aux Etats-Unis.

Pendant la cérémonie de commémoration, des discours, des lectures et des vidéos feront revivre la tragédie qui a endeuillé New York il y a dix ans. Une minute de silence sera observée aux heures exactes où les avions détournés ont percuté les tours jumelles et au moment où elles se sont écroulées. La journée se terminera par une veillée du souvenir avec hommage musical sur l’esplanade des Droits de l’Homme.

« Le plus grand événement européen de commémoration des attentats du World Trade Center » (Le Figaro, 30 août, 2011)

De nombreux officiels sont attendus à Paris, parmi lesquels l’Ambassadeur des Etats-Unis en France, le Maire de Paris ainsi qu’un des soldats du feu new yorkais qui sera l’invité d’honneur. Il est à espérer que de nombreux visiteurs américains de passage à Paris auront l’occasion d’assister aux cérémonies et pourront constater que, bien que la France soit parfois un allié difficile, elle reste une amie fidèle.

No responses yet




Comments are closed at this time.